Un peu d'histoire

60 ans déjà!

Notre association - Pariseko Eskual Etxea - La "Maison basque de Paris" est née voici une soixantaine d'années, à une époque où les jeunes basques montaient en grand nombre sur la capitale. Toute cette jeunesse avait besoin de se retrouver entre elle et de recréer les liens avec ses racines et ses origines. Elle avait également envie de s'intégrer dans la société parisienne et d'y trouver sa place.

A cette époque, Piarres Charritton, avec le soutien de l'évêché de Bayonne, fondait l'association Parizeko Eskualdun Gazteria, qui représentait, en fait, une branche d'Eskualdun Gazteria - jeunesse agricole chrétienne du Pays Basque. A ses débuts, cette association occupait, à titre précaire, des locaux de l'université de la Sorbonne et de la paroisse Saint-Séverin afin de s'y rassembler et d'y organiser ses réunions.

Devant le succès de cette entreprise, les besoins d'une structure se faisaient plus pressants. Il a donc été décidé d'acquérir des locaux. C'est ainsi que le 18 octobre 1955, Mr Louis Domecq, originaire d'Hasparren, et Melle. Jeanne Idiart, jeune femme de ménage xuberotar, signaient l'acte d'achat des murs d'une ancienne blanchisserie située à Paris 16ème. La première Maison Basque de Paris venait de naître. Les travaux nécessaires à l'adaptation des locaux furent réalisés grâce aux dons collectés dans les paroisses du pays et récoltés auprès des Basques de Paris et leurs amis ainsi qu'au travail des bénévoles, sous la houlette de l'architecte navarrais Iristarri.

Jusqu'au 11 décembre 2002, la Maison Basque de Paris a reçu, rue Duban, des milliers de Basques originaires des 2 cotés des Pyrénées et de la Bidassoa. C'est là que pendant 50 ans, les Basques ont trouvé leur premières chambres à Paris, se sont fait des amis, ont pu connaître le réconfort d'une maison dans une ville aux dimensions déconcertantes et pas toujours très accueillante.

Aujourd'hui encore, les Basques, leurs descendants et leurs amis aspirent à se rencontrer, à partager des moments de vie, à exprimer leur culture au sein de la société Parisienne. Pour évoluer, la Maison Basque a dû trouver de nouveaux locaux, et comme par le passé, elle a besoin de l'aide de tous, institutions et individus, à Paris et au Pays Basque. A Saint-Ouen aussi, les jeunes venant du Pays pour leurs études ou leur travail ont besoin d'un soutien moral et matériel, de rencontrer des personnes avec qui partager leurs expériences.

Peut-être plus qu'hier, Pariseko Eskual Etxea a sa place dans le Paysage Parisien, porte ouverte à tous les Basques et à leurs amis lorsqu'ils en ont besoin, pont indispensable entre le Pays Basque et Paris.